Procés Verbal de l’Assemblée Générale

Procès verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire

du 14 août 2012

 

L’Assemblée Générale ordinaire de l’ASSIP  s’est tenue le 14 août 2012 à 10h dans la Salle des Fêtes de la Mairie des Portes, en présence de nombreux participants (plus de 170 personnes présentes ou représentées).

Etaient également présents Mr Quillet, Président de la Communauté de Communes et Conseiller Général et Mr Bourgne, Maire des Portes en Ré.

Le Président après avoir constaté que le quorum était atteint, rappelle que le rapport Moral et le rapport financier ont été envoyés à chaque adhérent par courrier à la fin du mois de juin.

 

1 – Rapport Moral

Le président commente le rapport moral.
L’année 2011 a été marquée par l’élaboration du SCOT de l’Île de Ré qui a justifié une grande activité avec les autres associations de l’Île ainsi qu’avec les élus.
L’année 2011 a vu la mise en place du PAPI, plan de remise à niveau des protections contre les inondations. Une réussite indéniable.
C’est également l’année de la mise en œuvre de l’Écotaxe, opérationnelle depuis le 1er janvier 2012.
Concernant la piste cyclable de La Patache, tous les travaux préparatoires sont terminés mais les crédits ont été suspendus en mars 2012 par le Conseil Général.

Le président rend hommage à la mémoire de Jean-René Duhot qui nous a quittés. Jean-René était l’auteur et l’animateur du Site internet.

Après un court débat le rapport moral est adopté à l’unanimité des présents ou représentés moins une abstention.

 

2 – Rapport Financier

Le président lit et commente le rapport financier. Il signale une coquille dans l’impression du bilan : les en tête de colonnes sont à corriger : 2009 devient 2010 et 2010 devient 2011.
Les comptes sont équilibrés et les réserves permettraient de faire face à des contentieux ou des dépenses d’investissements éventuels.

Après débat, quitus est donné au Conseil pour sa gestion, à l’unanimité des présents et représentés.

 

3 – Election au Conseil d’Administration

Un membre du Conseil a démissionné :
Anne-Christine Flammen

Deux membres de l’ASSIP ont souhaité présenter leur candidature au Conseil :
Christiane Rivault
Stéphanie Zapp

Le Président procède aux votes successifs pour l’élection de chacune des candidates.
Ils sont tous élus à l’unanimité des présents ou représentés.

À l’issue du vote, la composition du Conseil d’Administration est donc la suivante :
– Pierre Bot
– Thierri de Brem
– Bernadette Frigière
– Dominique Geiger
– Philippe de Longvilliers
– Jean-Michel Hubert
– Jacques Georges Ozanne
– Michel Reaud
– Christiane Rivault
– Patrick de Vanssay
– Thierry Voiriot
– Stéphanie Zapp

Pour mémoire, le bureau est composé de :
– Philippe de Longvilliers, Président
– Patrick de Vanssay, Secrétaire Général
– Thierry Voiriot, Trésorier
– Bernadette Frigière, Trésorier adjoint

 

4 – Orientations pour l’année 2012

Le Président présente ensuite les orientations pour l’année 2012 :
Le chantier de la défense du cordon littoral est le plus important. Des moyens doivent pouvoir être dégagés par l’écotaxe.
L’étude détaillée, et le suivi, de la capacité d’accueil reste à faire. Pour les travaux du PLU des Portes, c’est un point déterminant.
L’ASSIP restera très impliquée dans la qualité de vie dans le village. 2011 a vu une amélioration significative mais quelques dérives sont à nouveau constatées en 2012. Il faut maintenir les efforts engagés.
Un nouveau design du site internet (www.assip.net) est en place depuis début juillet 2012. Il reste à revoir et compléter son contenu. Des documents seront prochainement en ligne sur le PPRN.
Enfin, le Président rappelle l’importance de trouver de nouveaux adhérents pour assurer la relève. À rechercher parmi les nouveaux arrivants et les jeunes.

 

5 – Interventions de l’A4P et de Mr Fruchard (écluses)

La parole est donnée d’abord à Michel OGER qui présente l’activité de l’A4P.
Cette association s’est donnée pour but de sauvegarder ou restaurer le patrimoine portingalais.
Après la restauration de la cabane des Fontaines dans laquelle a été installée un musée de la dune, l’association concentre ses efforts sur les 32 vieux puits du bourg avec l’objectif d’en faire le jalonnement d’un parcours de découverte des Portes.
Les actions de l’association s’appuient principalement sur la Fondation du Patrimoine et des sponsors privés.

La parole est ensuite donnée à Mr Fruchard qui fait un court exposé sur les écluses, autrefois principale source de protéines pour les rétais (il y en a eu jusqu’à 138) et aujourd’hui maintenues par des bénévoles motivés (il ne reste que 14 écluses en fonctionnement). Les écluses sont faites de pierres posées en force verticalement, sans aucun ciment et avec un profil ad hoc. Celle de La Chiouse fait 800m de long, avec une hauteur maximale de 3,20m et une épaisseur maximale de 5,20m.
Les écluses ont eu un rôle important de défense des cordons dunaires. C’est le cas en particulier de « l’Hirondelle » à La Loge. La restaurer pourrait régler le problème de recul de la côte au Fourneau et à Trousse Chemise… mais nécessiterait de trouver des volontaires (toute l’année) et des compétences (de plus en plus rares).

 

6 – Débat sur les sujets d’actualité – SCOT – PPRN – autres risques

En préambule, le Président introduit les débats :
Le SCOT :
Le débat fait polémique; les échanges sont vifs entre les élus, les associations et les services de l’Etat
Ce qu’en pense l’ASSIP :
Les associations ne sont pas ce que certains en disent… l’ASSIP a 40 ans au service de l’environnement mais aussi du développement
Ne pas opposer les Rhétais et les résidents secondaires; les élus et les associations; les professionnels locaux et les retraités…
Le SCOT, même s’il n’est pas parfait a le mérite d’exister et nous ne le contesterons pas. En revanche nous serons vigilant pour que les PLU en reflètent bien les orientations et nous demanderons à être associés au suivi de sa réalisation
Des travaux restent à faire ou à finaliser : évaluation de la vraie capacité d’accueil, plan de transport dont les pistes cyclables, plan de développement touristique, plan de défense contre l’érosion des côtes
L’Île de Ré ne sera forte que si tous, nous travaillons dans le même sens et ensemble sur ces sujets vitaux; que si tous les talents sont mis à profit

Le PPRN :
C’est le sujet chaud qui inquiète légitimement tous les Rhétais, surtout dans le Canton Nord.

« J’ai voulu avoir les pieds dans l’eau et j’ai eu les pieds dans l’eau !!! »

Qu’en est-il exactement ? Comment trouver un compromis cohérent avec les services de l’État ?
Qu’en est-il pour Les Portes ?

Le PPRN s’imposera au SCOT

Autres « Risques »
L’écotaxe est une très bonne chose… mais elle est attaquée tous les jours !
La piste cyclable de La Patache n’est toujours pas votée !
La qualité de l’eau dans les pertuis s’est dégradée

Le Président donne la parole à Jacques Toubon, adhérent de longue date et ancien ministre, qui rappelle que pour le SCOT, la décision revient à Communauté de Communes (CdC) et aux conseils municipaux sous réserve du contrôle de légalité par l’État. Il est temps d’apaiser le débat. Le risque : la loi SRU qui pourrait permettre à certains élus de « se lâcher ». Il faudra qu’ils précisent leur position.

Le Président donne ensuite la parole à Bertrand Cuny, ancien maire de Saint Cloud qui approuve la position de l’ASSIP de ne pas engager de recours sur le SCOT. C’est au niveau du PLU que les questions vont maintenant se poser. Il ne sera pas possible de limiter le nombre de logements, mais peut-être le nombre de M2. Le plus important, c’est le PPRN et le zonage qui sera associé (à l’horizon fin juin 2013). Sur ce point il serait très souhaitable que les associations soient parties prenantes de la réflexion (« le Xynthia + 20 et a fortiori Xynthia + 60 ne sont pas raisonnables »), en particulier aux Portes et en communauté avec les élus. Le « Porter à connaissance » devrait être publié.

Pierre Bot fait ensuite un exposé technique sur le PPRN (cet exposé sera repris sur le site de l’ASSIP). Il considère que la cote « Xynthia » à 4,50m est « honnête » mais que le +20 ou le + 60 ne l’est pas, selon les observations historiques. Par ailleurs, comme en Hollande, il serait cohérent de tenir compte des systèmes de défense existants.

Le Président accueille Lionel Quillet, Président de la CdC et Conseiller Général qui reprend l’historique du contenu du dialogue avec les représentants de l’État, pour conclure qu’il « n’existe plus ».
Les élus rétais ont été en pointe, tant dans la modération en matière de construction que dans la fiabilité en matière de PPRN. Les constructions postérieures à 2002, date de mise en place du PPRN existant n’ont pas été touchées sérieusement par Xynthia !
Les difficultés actuelles viennent de ce que le « Porter à connaissance de l’État », du fait de l’absence de cartes détaillées et opposables, fait peser sur les maires une incertitude juridique insupportable.
La solution : accélérer les PLU… et attendre juin 2013.
Un espoir : si les futures digues (PAPI phase III) sont labellisées, elles seront prises en compte.

Jacques Toubon confirme la nécessité d’établir rapidement les cartes détaillées nécessaires et ce en concertation avec les services de l’État, dans le respect mutuel.

Un participant précise : « Je voudrais que Mr Quillet comprenne qu’il doit se sentir soutenu par les adhérents de l’ASSIP ».

Un court débat s’instaure après sur l’Écotaxe. C’est l’occasion de dire combien l’ASSIP est concerné par le maintien du dispositif, menacé par un risque de modification de la majorité au Conseil général.

Pour conclure le Président donne la parole à Christian Bourgne, Maire des Portes qui invite l’assistance à prendre connaissance du dossier « urbanisme » présenté dans le dernier bulletin municipal et qui confirme (ainsi que Mr Quillet) que la piste cyclable ne pourra pas être réalisée en 2012 et sans doute pas en 2013… pour des raisons d’austérité budgétaire au niveau du Conseil Général.
En réponse à une question, Mr Quillet précise qu’il n’est plus légalement possible de faire passer la piste dans les marais.
Plus aucune question n’étant à l’ordre du jour, le Président clôt la séance à 12h45. Elle est suivie d’un pot amical.

You must be logged in to post a comment.